Ateliers en autonomie2022-05-12T09:40:28+02:00

Ateliers en autonomie

Activités arts plastiques

Quatre ateliers à faire autour de l’exposition Lek & Sowat présentée à l’Atelier Grognard

Idée n°1 : Tracés directs sur tableau noir

L’idée d’atelier
Dans leur vidéo « Tracés directs », Lek et Sowat ont révélé une performance inédite réalisée lors de leur passage au Palais de Tokyo en 2013, où ils ont introduit dans le plus grand des secrets une vingtaine d’artistes qui se succèdent devant un tableau noir du musée. La règle pour chaque artiste : réaliser des tracés directs sans repentir sur le tableau, et être pris en photo pendant leur création. Lek et Sowat dévoilent au public la performance dans ce film réalisé en stop motion grâce aux photos, des mois après l’évènement.

Stop-motion : Terme anglais désignant une technique d’enregistrement qui consiste à mettre en mouvement une série d’images fixes par le déplacement imperceptible, à chaque prise de vues, des objets ou des personnages présents dans la scène.

A la manière de Lek et Sowat et des artistes qu’ils ont invité, réalise ton propre film en stop motion sur une performance d’un ou plusieurs intervenants, sur un tableau noir. Utilise des craies blanches pour réaliser des tracés directs, réalise par-dessus des tags à l’eau grâce à une éponge imbibée et observe les différentes couches de création de ton œuvre. N’oublie pas de prendre plusieurs photos de chaque passage des participants devant le tableau, en essayant de garder la même hauteur de prise de vue à chaque fois (tu peux par exemple utiliser un trépied pour stabiliser ton appareil photo). Il faudra monter les images par ordre chronologique pour voir se succéder tous les participants à ton œuvre, à la manière d’un stop motion. Pour avoir une idée, tu peux déjà les faire défiler sur ton écran d’ordinateur ou de portable pour voir ce que cela donnerait en film.

Le matériel

  • Un tableau noir
  • Des bâtons de craie
  • Une éponge
  • Un récipient avec de l’eau
  • Un appareil photo (cela peut aussi être celui de ton téléphone portable)

Facultatif : un trépied et un logiciel de montage


© Sowat

 

Idée n°2 : Tape art

L’idée
Lek et Sowat ont réalisé plusieurs installations éphémères en s’inspirant d’une technique de l’art urbain : le tape art. Au Mausolée, au Palais de Tokyo, lors de leur résidence à la Villa Médicis ou encore dans les rue de La Rochelle, ils ont envahi des lieux en créant des lignes dans l’espace qui entraient en dialogue avec l’architecture des lieux, grâce à une matière plastique, un ruban épais de cellophane. Ces installations étaient éphémères et non invasives, c’est-à-dire qu’elles n’ont pas abîmé les lieux où elles étaient, car facilement déchirables. Les seules traces qu’il nous en reste aujourd’hui sont celles des photographies des performances.

Tape art : Terme anglais désignant un art qui consiste à réaliser des œuvres et installations à l’aide de rubans adhésifs de plus ou moins grandes dimensions.

A la manière de Lek et Sowat, choisi un lieu au dehors ou un dans ta maison, où les lignes de l’espace et de l’architecture t’inspirent (dans ton jardin, entre deux pilonnes, autour des chaises de ta salle à manger, etc). Choisis le matériau de ton installation en fonction de la dimension du lieu : pour un petit espace, tu peux utiliser du fil à coudre ou de la laine, ou encore du ruban adhésif facilement retirable ou un rouleau de cellophane pour les espaces à plus grande échelle. Immortalise ton installation et ta performance en photo, et n’oublie pas de détruire ton œuvre pour la rendre totalement éphémère, surtout au dehors pour ne pas y laisser du plastique !

Le matériel

  • En fonction du lieu choisi : du ruban adhésif de peintre (se retire facilement sans trace) ou du ruban adhésif spécial tape art, du fil ou un rouleau de cellophane
  • Des appareil photo

 

© Lek & Sowat
© Nicolas Gzeley

 

Idée n°3 : Vandalisme éphémère

L’idée
Lors de leur résidence à la Villa Médicis ou encore de leurs premières explorations au Palais de Tokyo pour passer inaperçus, Lek & Sowat ont réalisé un vandalisme éphémère des lieux, sous formes de tags à l’eau. Avec l’évaporation, les tags ont disparu très rapidement donc ont pu passer inaperçu, et n’ont pas abîmés les murs et les statues antiques de la villa romaine. On retrouve bien la signature et le style des artistes dans ces tags éphémères, dont la trace subsistent par les photos prises dans la foulée de leur création.

A la manière de Lek & Sowat, réalise tes propres tags à l’eau à l’aide d’un vaporisateur rempli d’eau (fais bien attention que la bouteille soit remplie d’eau et non d’un autre produit, qui pourrait endommager la surface sur laquelle tu le projettes, ou être dangereux pour la santé). Comme si tu utilisais une bombe de peinture aérosol, choisi une surface de préférence poreuse où réaliser ton tag dans ton propre style. Tu peux expérimenter plusieurs surfaces de différents matériaux pour observer les différents résultats (béton, goudron, vitre…). N’oublie pas de prendre en photo ta création pour garder une trace de ton œuvre éphémère !

Le matériel

  • Un flacon de pulvérisation jamais utilisé auparavant à remplir d’eau, un vaporisateur pour les plantes ou encore un brumisateur
  • Un appareil photo

 



© Cristobal Diaz

 

Idée n°4 : Tags et arte povera

L’idée
Dans leur vidéo « Invisible vandalism », Lek et Sowat dévoilent les œuvres créées au Palais de Tokyo en 2012, où ils ont introduit secrètement de nombreux artistes venus envahir l’institution. Plusieurs d’entre eux comme Cockney, Delta, L’Outsider et Sambre ont réalisé des tags sur des surfaces poussiéreuses ou sales. Dans l’esprit de l’arte povera, ces créations étaient éphémères du fait de leur matérialité fragile et de la technique utilisée. Les œuvres ont été réalisées dans une saleté vouée à se dégrader rapidement, parfois même à être nettoyée.

Arte Povera : Terme italien désignant un mouvement artistique italien aussi appelé « art pauvre », qui refuse que l’œuvre d’art soit considérée comme un bien de consommation, en cherchant à travailler sur le caractère éphémère de la création et des matières difficilement récupérables pour sa conservation.

A la manière de Lek et Sowat et des artistes qu’ils ont invité, réalise tes propres tags sur des surfaces poussiéreuses ou embuées, que tu trouveras en intérieur ou en extérieur, dans des espaces urbains ou dans la nature. Réalise des tracés directs à mains nues ou avec un objet, expérimente la trace laissée sur la surface, comme celles des mains retrouvées dans les grottes pariétales.

Attention à ne pas te blesser en posant tes mains sur des surfaces coupantes ou des recouvertes de substances que tu ne connais pas, demande toujours conseil à un adulte. Tu peux aussi porter des gants ou utiliser un objet pour réaliser tes tracés pour ne pas avoir à poser tes mains nues sur la surface de création.

N’oublie pas de pren