« Jiri dans la province de Suruga »2020-12-15T08:00:40+01:00

« Jiri dans la province de Suruga »

Histoires d’estampes

L'Art est un Jeu

Estampe japonaise de la série des trente-six vues du mont Fuji, Hokusai

Un artiste, une œuvre, une technique, un atelier

Hokusai

Katsushika Hokusai est né au japon en octobre 1760 dans un faubourg d’Edo (ancien nom de Tokio) de parents inconnus. Très jeune, il manifeste de réelles aptitudes pour le dessin ainsi qu’une passion pour les livres, qui ne le quittera plus. En 1778, il intègre l’atelier du peintre d’estampes Shunsô spécialisé dans les portraits d’acteur, où il apprend toutes les techniques de l’ukiyo- e, dont celles des estampes xylographiques polychromes. A près de 40 ans Hokusai décide de poursuivre seul sa voie : il dessine tous les jours, peint, écrit et médite. Il se passionne aussi pour la perspective occidentale et l’astronomie. Proche de la nature, il entreprend en 1812 de parcourir le japon à la recherche de paysages nouveaux. Deux ans plus tard paraissent les premiers volumes de ses dessins sous le nom « mangas d’Hokusai », qui lui assurent rapidement la célébrité. L’année 1831 marque une étape décisive, il publie les trente- six vues du mont Fuji, et impose ainsi le paysage proprement dit dans l’univers de l’ukiyo-e. Dés lors d’importantes séries voient le jour jusqu’en 1840 : les cascades, les océans de la sagesse, le vrai miroir des poètes. Alors même qu’un autre grand peintre japonais de paysage, Hiroshige commence à s’imposer, Hokusai perd en 1839 une partie de ses travaux dans l’incendie de son atelier. Malgré cet accident, Hokusai continue à dessiner inlassablement cherchant toujours à rendre son dessin de plus en plus vivant. Il disparait en 1849 à 90 ans. Il aurait alors dit : « encore cinq ans et je serai devenu un grand artiste ». C’est pourtant comme l’un des plus grands, qu’il va être salué en France par des artistes comme Claude Monet, Edgard Degas et Vincent van Gogh, qui collectionneront avec passion les estampes japonaises et s’en inspireront pour renouveler leur manière de peindre.

La grande vague de Kanagawa : estampe (gravure sur bois) de la série
des trente-six vues du mont Fuji Hokusai, vers 1829-1833

Réf : Hokusai, voyage dans le monde flottant, l’art et la manière, Edition Palette, Caroline Larroche