Article issu de "Côté Maison" du 2 février 2021, sur l'exposition d'Ernest Pignon-Ernest. Voir l'article sur cotemaison.fr.

Papiers de murs, la nouvelle exposition présentée par l'Atelier Grognard

Papiers de murs, la nouvelle exposition présentée par l'Atelier Grognard

Ernest Pignon - Ernest / Courtesy Galerie Lelong & Co

[News] Les dessins éphémères d'Ernest Pignon-Ernest s'emparent d'éléments de fiction, travaillent la mémoire, croisent la symbolique d'un lieu réel et une histoire fantasmée. Le temps d'une exposition, l'Atelier Grognard rend hommage à l'aventure baroque d'un trait libre qui parcourt le temps avec force et engagement. Jusqu'au 14 mars 2021.
L'exposition "Papiers de murs" organisée à l'Atelier Grognard de Rueil-Malmaison, en partenariat avec la galerie Lelong & Co retrace le parcours singulier d'Ernest Pignon-Ernest, des années 1970 à nos jours. Dans ce processus créatif si personnel, si expressif que la définition de street art ne saurait à elle seule l'enfermer, près de deux cents œuvres, soit la quasi-totalité des estampes de l'artiste, ses esquisses, photographies et travaux préparatoires composent l'édifice d'une pensée généreuse et engagée.
>> A découvrir >>Le folklore conjugué au passé, présent, futur
"Au début il y a un lieu, un lieu de vie sur lequel je souhaite travailler, dit-il. J'essaie d'en comprendre, d'en saisir tout ce qui se voit : l'espace, la lumière, les couleurs et dans le même mouvement tout ce qui ne se voit pas, ne se voit plus : l'histoire, les souvenirs enfouis, la charge symbolique." De Paris à Naples, du Chili à Soweto, d'Alger à la Palestine... l'insertion de collages de silhouettes de papier en dimensions réelles dans un lieu vivant capture l'imaginaire. Dans les pleins et déliés d'un dessin l'on croise Arthur Rimbaud vagabond, Antonin Artaud, Pier Paolo Pasolini assassiné, Jean Genet, les expulsés de Paris, les fusillés de la Commune, une pietà à Soweto... Entre chair et papier, les territoires de l'exil physique ou intellectuel façonnent le récit de destins individuels et composent une pensée collective.  

>> A voir aussi >> Le lac Léman : des forces vives en eaux douces